maigrir par le froid

Cryothérapie et amincissement : comment maigrir par le froid ?

Depuis que les chercheurs se sont aperçus que sous l’action d’un froid immédiat (qui descend jusqu’à 3 degrés en dessous de zéro), les cellules graisseuses disparaissent naturellement en six à huit semaines, la cryothérapie qu’on peut désigner de façon plus exacte par le terme de « cryolipolyse » a apporté de profonds changements à l’amincissement !

La cryothérapie recherche de façon minutieuse la graisse qu’elle cible et détruit jusqu’à hauteur de 80 % en se servant d’un froid qui atteint les plus hauts niveaux. Il s’agit d’une technique profondément novatrice. Elle agit pour la plus grande part sur la cellulite qui s’est logée de façon durable dans certaines parties du corps et contre laquelle un régime s’avère impuissant.

L’amincissement par le froid : c’est bel et bien possible !

Qu’est-ce donc la cryothérapie ? Elle consiste en l’utilisation d’une cryode par un appareil d’un très grand perfectionnement technique.

Une cryode est en fait une électrode qui produit du froid au moyen d’une spatule en téflon, laquelle possède de petits moteurs dont le rôle est d’aspirer la partie du corps dont on veut effectuer le traitement.

Le fonctionnement de la cryothérapie est le suivant : la température descend avec une rapidité extrême (entre 0 et -3 °C), mais rien qu’au niveau de la zone traitée, tout en demeurant dans les limites de refroidissement établies par les spécialistes.

Ce froid va fortement combattre la graisse du patient durant une bonne heure, et il n’y a en fait que cette substance qui subira les effets du traitement. Mais, il n’y a aucune inquiétude à avoir même si au cours dudit traitement le froid s’attaque également aux muscles et à la peau, car après que la cryode ait été ôtée, tout rentrera bien vite dans l’ordre. Des picotements et des rougeurs peuvent apparaître, mais ils n’ont rien de grave.

Quel efficacité ?

Avec la cryothérapie, 80 % des cellules graisseuses seront détruites pour de bon, puisqu’il leur sera impossible de se reproduire à cause de l’exposition prolongée au froid. Une masse interposée entre le muscle et la peau sera ainsi générée dont le cinquième va subsister. On peut se demander si toutes les machines de cryothérapie offrent la même efficacité.

En fait, cette efficacité est essentiellement fonction du savoir-faire du médecin en charge de la cryothérapie, même si elle dépend également de la vitesse avec laquelle le froid est libéré. Il faut environ de quarante à un peu plus de cinquante jours pour que les résultats soient visibles, car l’élimination des cellules mortes est nécessaire.

Quelles zones du corps traite la cryothérapie ?

En ce qui concerne les hommes, la graisse est principalement localisée au niveau des poignées d’amour ; chez les femmes, on la retrouve au niveau de la culotte de cheval ou encore de la face interne des genoux.

Quoi qu’il en soit, chez les premiers comme les secondes, le ventre recèle souvent une bonne quantité de graisse. Les parties les plus compliquées à traiter restent le pli sous fessier sur lequel il vaut mieux intervenir grâce à la lipoaspiration.

Comment maximiser les effets de l’amincissement par la cryothérapie ?

Il est important de savoir que le cinquième de graisse restant mentionné précédemment peut s’accroître au cas où le patient ne suivrait aucun régime. La cryothérapie ne constitue pas la solution magique pour s’épargner tout régime.

En fait, on se sert de la cryode sur les graisses qu’il est impossible de mobiliser, c’est-à-dire celles qui ne disparaissent pas malgré une activité sportive et des régimes. La cryothérapie posséderait un effet raffermissant sur la peau et elle se révèle plus efficace lorsqu’on l’associe à une bonne hygiène de vie.

À propos des séances

Au cours des trois premières minutes de la séance, on ressent une espèce de gêne et de la douleur (en raison de la dépression). Mais tout cela finit par s’estomper assez rapidement et le traitement devient complètement indolore. Sauf dans de très rares cas, une seule séance de cryothérapie est suffisante.

Dans l’état actuel des choses, le procédé ne permet pas de traiter de grandes zones du corps, et un ciblage est nécessaire. Si une seconde séance s’avère utile après la première, il faut tout de même veiller à respecter une période de six semaines entre les deux séances.

Il faut savoir qu’il vaut mieux ne pas faire descendre la température bien trop bas, même si la cryothérapie ne présente en réalité aucun risque : le corps humain est capable de supporter des températures extrêmement basses l’espace de quelques minutes tant que l’air est sec, froid et sans mouvement.

Quoi qu’il en soit, le sujet d’une séance de cryothérapie ne doit posséder aucune contre-indication médicale et il faut s’assurer qu’aucun élément métallique n’est en contact avec la peau.

Avant d’entreprendre une séance de cryothérapie, le praticien doit avoir la certitude que son patient ne possède pas d’antécédent cardiaque.

Cryolipolyse, ou comment combattre la cellulite avec la cryothérapie

Les méthodes de lutte contre la cellulite et de perte de poids par la chaleur (sauna), on les connaissait déjà. Beaucoup l’ont pratiqué sans trop grande satisfaction. Mais, saviez-vous qu’il est aussi possible de combattre la cellulite, voire perdre du poids par le froid ? C’est ce que vous propose la cryothérapie.

La cryothérapie signifie littéralement thérapie par le froid (du grec « cryo » qui signifie froid). C’est une technique qui consiste à utiliser le froid pour guérir certains maux et certaines affections. Elle peut être appliquée à tout le corps (dans ce cas, on parle de cryothérapie corps entier) ou sur une zone ciblée du corps.

La cryothérapie s’avère ainsi efficace dans le traitement de plusieurs maux tels que:

  • Les migraines
  • Le stress et la dépression
  • L’insomnie
  • Les rhumatismes
  • L’ostéoporose
  • L’insuffisance veineuse
  • La sclérose en plaques
  • La cellulite

Le présent article s’intéresse particulièrement à ce dernier point, c’est-à-dire l’efficacité de la cryothérapie à combattre la cellulite et ainsi contribuer à une perte de poids.

Dans le cas précis du recours à la cryothérapie pour combattre la cellulite, on préfère le terme cryolipolyse qui peut se traduire littéralement par destruction des cellules adipeuses par le froid. C’est donc cette expression que nous utiliserons dans la suite de cet article.

Détruire la cellulite : comment ça marche ?

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les thérapies par le froid n’ont rien de moderne. En effet, depuis l’époque antique déjà, notamment dans l’Égypte ancienne et en Grèce, l’on avait recours aux bains froids pour guérir de certains maux.

De même, les thermes romains (frigidarium) étaient utilisés à des fins médicinales. On avait ainsi recours au froid notamment pour stimuler le métabolisme du corps, corriger la mauvaise circulation sanguine, mais aussi pour ses effets positifs sur le cœur, la digestion, la respiration ainsi que le système nerveux.

Mais, ce n’est qu’au début des années 70 que les scientifiques s’intéressèrent vraiment aux effets thérapeutiques du froid. Le Japon et la Russie en furent d’ailleurs les pionniers.

La cryolipolyse consiste donc à soumettre tout ou partie du corps (sauf la tête) à une température portée au-dessous de 00 pour progressivement atteindre -110° en moyenne dans le cas d’une cryolipolyse corps entier. Dans le cas d’une cryolipolyse ciblée par contre, la température se situe entre -2° et -4°.

L’opération ne dure pas plus de 3 minutes.

Le froid est censé corriger la mauvaise circulation du sang. Plusieurs centres en France offrent aujourd’hui de séance de cryolipolyse. Les coûts varient entre 50 et 80 euros la séance et il faut jusqu’à 10 séances au maximum pour obtenir des résultats probants.

La cryolipolyse s’est ainsi révélée plus efficace que d’autres techniques comme la liposuccion et l’utilisation de creme anti cellulite.

Programme anti cellulite : cryolipolyse ciblée

La cryolipolyse est pratiquée sur une zone ciblée du corps. En effet, la cellulite et les mauvaises graisses s’accumulent en général dans une zone précise du corps (cuisse, fesses, culotte de cheval…). Elle s’avère aussi très efficace pour combattre les graisses abdominales permettant ainsi d’avoir un ventre plat, et réduire le tour de taille.
Concrètement, le médecin à l’aide d’une machine générant du froid va saisir à la manière d’une pincette la partie du corps à débarrasser de la cellulite. C’est ensuite cette partie uniquement qu’il va soumettre à une température en dessous de 0°.

Sous l’action de ce froid extrême, la cellulite sera détruite. L’organisme pourra ensuite l’éliminer par les voies veino-lymphatiques, notamment par l’estomac. Les premiers résultats apparaissent au bout de six séances, soit une durée de six semaines (à raison d’une séance par semaine) lorsqu’a lieu le non-renouvellement cellulaire.

Mais attention !

La cryolipolyse est efficace pour lutter contre la graisse et non contre l’eau. Elle n’aura donc aucun effet sur la cellulite due à une rétention d’eau ou « cellulite aqueuse ».

Eliminer la cellulite : comment pratiquer la cryolipolyse chez vous ?

Il n’est pas compliqué de pratiquer la cryolipolyse chez vous. Il vous faudra surtout des glaçons que vous pourrez mettre dans une poche en plastique et l’appliquer régulièrement sur la partie où vous désirez traiter la cellulite, en particulier la nuit au coucher.
Une autre méthode maison efficace pour traiter la cellulite est une effusion que vous pourrez réaliser dans un demi-litre d’eau avec des ingrédients tels que :

  • Des feuilles de romarin
  • Du café soluble
  • De la prêle
  • Du thé vert
  • Quelques grammes de lierre grimpeur

Laissez ensuite refroidir la tisane que vous mettrez au congélateur après l’avoir renversée dans une poche en plastique. Massez enfin la partie ciblée à l’aide de la poche par des mouvements circulaires : faites rouler et palper.

Combattre la cellulite : derniers conseils utiles

La cryolipolyse n’est pas non plus une recette magique pour lutter contre la cellulite. En effet, il est important de l’accompagner d’un régime alimentaire équilibré afin que les cellules adipeuses ne se reconstituent pas.

Il est par ailleurs vivement conseillé de pratiquer une activité sportive pendant vos séances de cryolipolyse afin que les résultats soient plus efficaces et durables.

cryotherapie du corps entier

Cryothérapie du corps entier, une solution idéale pour le sportif ?

Soumettre un sportif à des températures extrêmement basses pendant des laps de temps relativement courts est une méthode de récupération musculaire qui est de plus en plus utilisée dans le monde du sport.

La cryothérapie est censée favoriser la récupération de l’athlète et l’aider à mieux supporter les courbatures dues aux entrainements. Elle permettrait de soigner entre autres tous les micros-traumatismes engendrés par des séances d’entrainement intenses.

Que faut-il savoir de cette méthode de récupération musculaire et quels en sont les mécanismes ?

Les vertus du froid

Quand il s’agit du traitement de la douleur, appliquer des corps froids sur les traumatismes ou les blessures est une habitude très connue dans le monde du sport. Le soulagement ressenti lors de l’application d’un corps froid sur la partie endolorie est dû à l’anesthésie provoquée par la diminution de la température.

Le froid est particulièrement efficace en cas de blessures : il est un facteur favorisant une diminution de l’hémorragie et de l’œdème engendré à la suite d’un traumatisme.

Appliquer de la glace sur le corps entraine une vasoconstriction des vaisseaux sanguins et une diminution de la production des déchets métaboliques et autres toxines. Le froid a aussi un effet protecteur sur les tissus relativement aux effets engendrés par la réaction inflammatoire. Le froid produit des effets antalgique et analgésique en diminuant la vitesse de la conduction nerveuse et en réduisant la température des tissus.

Les centres de cryothérapie

Aujourd’hui, au-delà du simple réflexe qui consiste à appliquer une éponge glacée pour en ressentir cet effet immédiat de soulagement, le sportif de haut niveau peut profiter d’un traitement du corps entier en se rendant dans un centre de cryothérapie. Vous trouverez la liste des centres de cryothérapie ici.

Le principe de la cryothérapie du corps entier est d’entrainer un choc thermique dans une chambre froide en soumettant le corps à des températures minimales de -110°C pendant des durées moyennes de trois minutes, l’individu devant au préalable être passé par des sas à -10°C et à -60°C.

Si cette technique de récupération musculaire était depuis longtemps relativement commune dans certains pays de l’Est ou en Allemagne par exemple, elle suscite de plus en plus l’intérêt du monde du sport en France. Il y a quelques années, l’INSEP s’est doté de la première chambre cryogénique en France.

Les études sur le sujet sont très nombreuses. La cryothérapie est perçue comme un excellent moyen pour accélérer la récupération musculaire du sportif de haut niveau. Elle s’inscrit dans une volonté de permettre aux sportifs de réaliser des performances meilleures.

La cryothérapie du corps entier se fait exclusivement sous contrôle médical. Le protocole qui est celui proposé en France prévoit des séances qui s’étalent sur 5 jours la première semaine à raison d’une séance au quotidien, et de deux séances par jour lors de la deuxième semaine.

Applications, contre-indications et effets sur le sportif

Des années d’application de la cryothérapie corps entier ont servi à souligner de très nombreuses indications :

  • traumatismes sportifs aigus comme les hématomes intramusculaires, les lésions des ligaments extra-articulaires de 1er degré, les entorses des articulations
  • traumatismes chroniques de surcharge tels que la tendinopathie, les troubles rotuliens cruraux
  • besoin de régénération biologique et prophylaxie pour des traumatismes chroniques
  • rhumatismes inflammatoires, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis et Lichen plan, Fibromyalgie…

Pour le cas des contre-indications, les personnes souffrant des maux suivants :

  • Allergie au froid
  • Prise récente d’alcool ou de drogue, infection aiguë ou infection cutanée
  • Angine de poitrine
  • Affection respiratoire
  • Insuffisance respiratoire
  • Artériopathie ou hypertension artérielle

Les études à ce jour présentent des conclusions qui soulignent tous les bienfaits pour le sportif de la cryothérapie corps entier. La récupération des sportifs serait accélérée et le traitement des pathologies musculaires et inflammatoires trouverait dans cette technique une solution de choix.

En France, des essais mis sur pied depuis l’installation de la chambre froide de l’INSEP, ainsi que des analyses de cette technique soulignent que le sportif récupèrerait plus facilement sa force maximale et sa puissance musculaire.

Cryosauna et chambre cryogénique

La chambre cryogénique est composée d’une chambre préliminaire et d’une chambre principale. La température de la première chambre est comprise entre -50 et -70°C, tandis que dans la chambre principale, elle est comprise entre -110° et -120°C.

La source du froid dans la chambre cryogénique est l’évaporation d’azote liquide au sein de générateurs de basses températures qui permettent de diminuer la température de la pièce. Pour la chambre principale, le traitement est compris entre 1 et 3 minutes.

Il reste possible de procéder à des ajustements du temps et des températures en fonction des patients. Ceux-ci entrent dans la salle cryogénique en étant vêtus de chaussettes, de maillots ou de shorts, avec une protection sur la tête et portant un masque médical.
Le cryosauna est une chambre autonome qui est aussi refroidie par l’évaporation dans le générateur de basse température d’un azote liquide en provenance du réservoir cryogénique extérieur. Dans cette pièce, la température est comprise entre -120 et -150°C. Le cryosauna est pourvu d’un sol mobile qui est ajusté à la taille de chaque utilisateur. Ici, l’utilisateur ne s’immerge qu’à hauteur des épaules, ce qui lui permet de respirer l’air ambiant.